Bilan broyage

Pourquoi Villages et Territoires en transition organise ,entre autres actions, un sauvetage du bois ?

Mettre en œuvre la transition au plus près du territoire

Avec un article sur la fonte de la couverture glacée de l’Arctique en face d’un autre sur les dernières croisieres au Pole Nord ou une publicité pour une nouvelle voiture ou des vols bon marché, on ressent un sentiment d’impuissance,d’isolement face aux problèmes écologiques.

Le principe de transition aide à développer un vision positive

– en s’appuyant sur des lieux sans danger où les gens peuvent parler, digérer et évaluer comment ces questions les affectent

-évaluer les possibilités et transformer en démarches et actions

– intégrer au processus autant d’occasions de fêter les réussites que possible.

(extrait de « en transition France », site regroupant les initiatives et les lieux inscrits dans cette démarche)

Trouver une solution qui évite de brûler ses énormes tas de bois fait partie des actions de transition visant à limiter le réchauffement climatique, préserver la qualité de l’air et transformer en ressource locale.

Nous avons encore la vision des gigantesques incendies qui ravagent des territoires victimes de la sécheresse mais imagine-t-on la multiplicité des feux de branchages issude l’élagage qui vont brûler d’ici à la fin du printemps.

Pour la deuxième année , nous avons entrepris , après accord de l’exploitant, de traiter des tas de branchages pour les broyer mais aussi sortir le bois de chauffage récupérable et des fagots.s. Ce broyat ou BRF( bois fragmenté ramifié )sera mis au pied des plantations pour ralentir la pousse d’herbes sauvages, garder l’humidité , réchauffer la terre avant les semis et enrichir le sol mais aussi pourrait être transformer en combustible(granulés ou plaquettes d’allumage). Les machines existent .
Un paysagiste professionnel l’a testé et va amorti son investissement rapidement(Ouest-France/Océane 3février 2023)
Pres de chez nous,Pénestin, Pornichet,ce broyat a été épandu sur les sentiers bord de mer

         Est-il pertinent de continuer à apporter ses tailles de haies et tonte de pelouse en déchetterie ? Un syndicat de gestion des déchets dans les Deux-Sèvres s’interroge sur la continuité d’accepter les déchets verts en déchetterie. De plus en plus de collectivités les refusent,(Nouvelle République Syndicat Mixte de Parthenay-Gatines et du Haut Val de Sèvre)
De plus en plus de jardiniers optent pour le broyage des végétaux parce que cela représente une solution avantageuse à différents niveaux : moins d’allers-retours entre jardin et déchetterie,économie de carburant pour le particulier mais aussi pour la collectivité, moins de paillis acheté, désherbage manuel moins fréquent et plus facile,moins d’arrosage . In fine gain de temps précieux,d’argent tout en limitant son empreinte carbone.

En dernier point, nous citerons quelques principes issus du manifeste de la transition

  • Réinventez et rebâtissez .Placez l’attention au centre
  • Soutenez votre économie locale .Saisissez les occasions qui se présentent
  • Soyez festifs , créatifs, ludiques et ouverts

Rendez-vous pour la Wind’age le 10 septembre à Damgan,peut-être un vide-grenier en octobre et d’autres occasions que vous voudrez bien nous proposer.

Marie-Hélène, Franck, Julien,Cathy,Fanette et les autres ambonnais, damganais et aussi des communes voisines

Villages et Territoires en Transition vt.transition@gmail,com